Le Cognac

Le Cognac
Le Cognac

La récolte

La récolte des raisins blancs pour le cognac a lieu fin septembre. Le traitement de la vendange est le plus rapide possible afin d’éviter toute macération. Après le pressurage, comme nous n’ajoutons aucun conservateur, le suivi de la fermentation du jus de raisin est très rigoureux. Une fois celle-ci terminée, le vin est élevé sur lies pour être distillé durant l'hiver.  En 2003, nous avons ajouté à notre production le cépage Folle Blanche, jusqu’alors délaissé car moins productif, sensible à la pourriture et plus complexe à vinifier. Il donne d’excellentes eaux de vie, fines, délicates et très aromatiques.

illustration art26
illustration art26

La distillation

Notre cognac est élaboré grâce à un alambic charentais d’une capacité de 20 hl. Le processus s'effectue en deux temps. Le vin passe une première fois dans l'alambic et donne le brouillis qui titre 30° d’alcool. Lors de la deuxième chauffe, on obtient l'eau-de-vie de cognac qui titre 71°d’alcool. Nous distillons le vin blanc avec ses lies afin de gagner en rondeur et finesse.

 

illustration art28
illustration art28

Le vieillissement

C'est lui qui donne sa véritable signature à la gamme de nos cognac.  Le cognac vieillit lentement en fûts de chêne. C'est une véritable alchimie entre le bois, l'air et l'alcool. Au bout de quelques années, la magie opère et le cognac se pare de sa robe ambrée et de ses arômes incomparables. L'inévitable évaporation répond au joli nom de part des anges. Les assemblages, coupes et réductions, qui permettent d'obtenir un cognac titrant 40°, demeurent le secret bien gardé du maître des lieux.  

Cognac VS Petite Champagne

  • Production annuelle : 10 000 bouteilles de 70 cl
  • Vinification sans conservateur, élevage sur lies
  • Vieillissement : 5 ans en fûts de chêne          

Dégustation : une robe aux reflets d’or, un nez frais de fruits à chair blanche, une bouche intense, tranchée, souple avec une finale nette.

Le mot du vigneron : « Une distillation soignée, un logement de premier choix, voilà les secrets d’un jeune cognac réussi. »                       

  

Cognac VSOP Petite Champagne

  • Production annuelle : 8 000 bouteilles de 70 cl
  • Vinification sans conservateur, élevage sur lies
  • Vieillissement : 10 ans en fûts de chêne                           

Dégustation : une robe dorée, un nez équilibré avec des notes de vanille florale et de fleurs blanches, une bouche riche, puissante et épicée.

Le mot du vigneron : « Après une décennie à dormir dans son écrin de chêne, la complexité du terroir commence à              pointer le bout de son nez ! Le VSOP allie la vivacité du VS et les notes de rancio de la Vieille Réserve. »                                                                              

Cognac Vieille Réserve Petite Champagne

  • Production annuelle : 6 000 bouteilles de 70 cl
  • Vinification sans conservateur, élevage sur lies
  • Vieillissement : 25 ans en fûts de chêne                                    

Dégustation : robe vieil or, un nez rond auquel le vieux bois apporte de la douceur, des notes miellées, de cuir et de musc. La bouche est d’une douceur remarquable, caractéristique des vieux cognac. Longue persistance aromatique.

Le mot du vigneron : « Ici le mot concentration prend tous son sens. Après 25 années de repos, la part des anges représente déjà 40 % du volume initial ! En résulte une concentration des composés primaires et tertiaires de l’eau de vie, pour le plus grand plaisir du dégustateur averti. »


Cognac XO Petite Champagne

  • Production annuelle : 6 000 bouteilles de 70 cl
  • Vinification sans conservateur, élevage sur lies
  • Vieillissement : 45 ans en fûts de chêne                             

Dégustation : robe ambré, nez rancio charentais très prononcé. La bouche est un mariage de fruits, de fleurs et d’épices, en harmonie, avec des notes de réglisse. Le plus remarquable est la persistance aromatique qui semble ne jamais finir…plaisir rare !

Le mot du vigneron : « Le temps…le temps a signé cette eau de vie qui a atteint son apogée. Cette eau de vie d’héritage qui dort dans le « paradis » du domaine sera désormais placée en dames-jeannes, en attendant de rejoindre un jour les verres tulipe des connaisseurs… »